Bienvenue sur ce livret contenant 8 outils pratiques pour garder son calme sous la pression et le stress, inspirés des enseignements de la Médecine Comportementale et la Pratique de la Pleine Conscience (Mindfulness) pour favoriser la résilience.

Ce sont 8 exercices concrets et très simples à mettre en place dans sa vie de tous les jours. Une des choses que je souhaite partager est des outils / ressources concrètes pour faire un travail sur soi dans le but d’incarner ce changement de paradigme de conscience basée sur les Lois Naturelles et de la Conscience d’Unité en soi. Revenir vers notre essence profonde, qui nous sommes réellement au fond de nous. Le travail sur soi est un travail psycho-émotionnel, somatique et spirituel (énergétique) qui va nous permettre petit à petit d’incarner la Conscience de Krystal au quotidien et c’est une partie essentielle pour co-créer et participer à ce changement collectif qui se passe actuellement. C’est un chemin d’expérimentation personnel et unique à chacun, et non juste une connaissance de théories / idées philosophiques intéressantes.

Ce livret a donc pour but de donner quelques outils supplémentaires pour rester calme sous la pression dans notre quotidien et par conséquent, être capable de répondre aux situations qui nous sont présentées et aux personnes avec qui nous interagissons, de la meilleure façon. Ces outils peuvent être utiles en complément de la libération physique du stress (via le sport en conscience / activité physique par exemple qui permet de dépenser cette énergie et qu’elle ne reste pas bloquée dans notre corps) et l’expression saine de ses émotions avec des personnes bienveillantes, aimantes et de confiance et/ou dans un journal par écrit et/ou au travers d’autres activités (voir les recherches sur l'inhibition de l’action).

En général, j’ai remarqué que quand nous sommes stressés et dans le mode survie de notre cerveau inférieur, nous sommes plus enclins à être déconnectés de notre coeur, de notre essence profonde et nous pouvons poser des actes, dire des choses ou répondre à la situation d’une façon qui n’est pas alignée et qu’on va peut-être regretter par la suite. Souvent, nous pouvons entendre « désolé ce n’était pas moi ». Avez-vous déjà entendu ou dit cela? Dans ces cas, notre conscience est rétrécie, notre champ de perception aussi, parfois nous pouvons être déconnectés de notre corps, du moment présent et nous n’avons pas toutes les ressources à notre disposition (la connexion à notre cortex pré-frontal, notre coeur, nos aspects les plus élevés, la capacité à être créatif, trouver des solutions ingénieuses, etc.).

Notre force est dans un état intérieur calme et serein (ce qui ne nous empêche pas de pouvoir être assertif et ferme si nous devons mettre des limites), qui nous permet d’avoir toutes les ressources pour y faire face avec le plus d’alignement, d’efficacité et de sagesse.

Nous pouvons ressentir de la pression pour toutes sortes de raison pour lesquels ces outils peuvent être utiles, comme par exemple : en cas de conflit avec quelqu’un, un événement difficile, une grande responsabilité dans un domaine de sa vie, quand nous sortons de notre zone de confort / se challenger pour dépasser ses limites et grandir (qui fait partie de notre évolution personnelle), face aux difficultés diverses et variées que nous pouvons rencontrer, le chaos du monde extérieur, la bifurcation de la spirale descendante et ascendante qui augmente en intensité, etc.

J’espère que cela sera utile pour vous et comme toujours, nous sommes tous uniques avec un chemin différent et ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas forcément pour l’autre, donc ne prenez que ce qui résonne en vous et jeter le reste. Ne faites toujours que ce que vous ressentez être aligné à l’expression la plus élevée de vous-même, en étant dirigé de l’intérieur, souverain et libre.

 

1. Placez votre Main sur votre Coeur

Placez simplement votre main sur votre coeur et respirez profondément pendant au moins 20 secondes. Cela va libérer de l’ocytocine. Vous pouvez aussi visualiser que vous respirez à partir de votre coeur. La façon la plus immédiate pour se calmer et l’antidote au cortisol (hormone sécrétée en période de stress) est l'ocytocine. Elle peut aider à s’auto-réguler, à garder le cortex pré-frontal actif et à calmer le système nerveux sympathique (lutte / fuite) pour rester ancré dans le moment présent, dans son corps et être conscient de soi-même. Elle favorise le calme, la connexion, la sécurité, la confiance, le lien social, l’empathie, la générosité et la guérison.

Les recherches d’HeartMath montrent que le fait d’entrer dans cet état émotionnel d’amour et de gratitude (et méditations où nous posons notre main sur notre coeur) transforme la variabilité de notre rythme cardiaque en une forme d'onde intégrée qui unit et harmonise les fonctions corporelles et nous amène à un état de bien-être.

 

2. Faites un Câlin à votre Meilleur(e) Ami(e) ou un(e) Partenaire

Un bon et long câlin (ou même un contact visuel soutenu) avec une personne calme en qui vous avez confiance est très efficace pour baisser les niveaux de stress. Il est conseillé de le faire pendant au moins 20 secondes, car comme pour le précédent exercice, cela va également libérer de l’ocytocine.

 

3. Rappelez-vous un Moment où vous vous êtes Senti Aimé et en Sécurité

Si vous ne vous trouvez pas de personne à qui faire un câlin dans l’immédiat, imaginez un moment où vous vous sentiez en sécurité et aimé. Vous pouvez, si vous vous sentez à l’aise de le faire, fermer les yeux pour imaginer qu’une personne avec qui vous vous sentez aimé vous fait un gros câlin. Prêtez attention à comment votre corps réagit. Se concentrer sur cette image peut libérer de l’ocytocine et commencer à calmer votre corps.

 

4. Ecrivez ce que vous Ressentez & Mettez des Mots sur l'Emotion

Quand vous vous sentez dans l'émotionnel, faites une pause et prenez le temps de l’écrire. En posant sur papier (faisant appel au cerveau gauche) une expérience qui vous tracasse (cerveau droit), vous renforcez les connexions entre ces deux parties du cerveau, favorisant ainsi l’intégration cérébrale. Cela vous donne aussi le temps de traiter plus pleinement l’événement avant de répondre, ce qui vous assure davantage que la partie rationnelle du cerveau est impliquée dans la réponse. Cela permet au cerveau gauche rationnel d’être actif et vous donner une distance émotionnelle saine par rapport au problème (en restant conscient et présent avec ce que vous ressentez mais sans être submergé). Donc la prochaine fois que l’un de vos collègues vous met en colère, n’agissez pas à partir de cette colère - nommez-la.

 

5. Rappelez-vous un Mantra qui vous Aide

Les Mantras & Slogans sont un moyen rapide de vous rappeler d’un enseignement plus large. Choisissez-en quelques-uns qui vous aideront à réfléchir / penser / vous poser avant de réagir et mettez-les à des endroits stratégiques (chez vous, à votre travail) où vous savez que vous aurez besoin de ce rappel. Cela peut être de programmer un mantra qui apparait automatiquement sur votre portable ou ordinateur à différents moments de la journée ou de les poser sur votre frigo, dans les toilettes, dans la salle de bain, etc. Nous avons un Set de 72 Cartes d’Affirmations que nous proposons au Krystal Star Center qui peuvent être utiles si vous avez besoin d’inspiration.

L’un d’entre eux que j’utilise et partage beaucoup car je le trouve simple et efficace, est l’acronyme « STOP » qui veut dire (originellement en anglais) :

  • S → Stop (arrêter de faire ce qu’on fait);

  • T → Take a deep breath (prendre une profonde respiration);

  • O → Observe (observer ce qui se passe en moi, les émotions qui surgissent, les sensations dans mon corps);

  • P → Proceed (continuer de faire ce que nous faisions en choisissant notre réponse, comment nous souhaitons répondre à la situation / personne). 

 

6. Détendez votre Corps

La prochaine fois que vous êtes dans une situation où vous avez une pause et du temps devant vous, profitez-en en faisant un scan corporel rapide. Commencez par le haut de votre tête pour prendre conscience de tout votre corps jusqu’à vos orteils de pieds (ou l’inverse). Comment ces parties de votre corps se sentent-elles? Sont-elles détendues? Y a-t-il des parties tendues?

Si vous avez une tension dans votre corps, vous pouvez respirer dans cette tension pour la relâcher. Ressentez comme si toutes les cellules et tous les pores de cette partie du corps inspire à mesure que vous inspirez par le nez et se relâche complètement en expirant. Si quelque chose est inconfortable ou douloureux, essayez d’étirer ou détendre cette partie de votre corps. Vous pourriez aussi prendre le temps pour vous concentrer sur votre respiration (si vous vous sentez confortable de le faire) ou vous orienter vers votre environnement en sentant les points de contact entre votre corps et ce sur quoi vous vous trouvez - le sol, la chaise, etc.).

Permettez à vos pensées et plans pour la journée s’évaporer temporairement de votre conscience. De cette façon, tout moment où nous faisons une pause peut devenir un excellent moment et outil pour réduire votre stress. Note : pour certaines personnes, prendre conscience de son corps peut être difficile, anxiogène et douloureux, donc si c’est le cas, n’hésitez pas à vous écouter et ne pas pratiquer cet exercice tel quel et/ou travailler avec un bon thérapeute.

 

7. Remplissez-vous du Bon et du Beau

Ecrivez trois choses pour lesquelles vous avez de la gratitude et expliquez pourquoi vous avez de la gratitude pour ces choses. Prenez le temps de le ressentir dans votre corps et de vous imprégner de ce sentiment de gratitude dans votre coeur. Cette simple pratique peut diminuer la dépression et augmenter le bonheur général. Vous pourriez aussi prendre le temps de regarder autour de vous (si vous êtes dans la nature par exemple) tout ce qui est beau et vous inspire.

 

8. Pratiquez la Compassion pour Soi

Quand vous remarquez que vous avez des pensées d’auto-critique ou de jugements, cela veut dire qu’il est temps de faire une pause dans laquelle vous allez être compatissant pour vous-même. Essayez de répéter ces phrases à vous-même (ou d’autres phrases avec lesquels vous résonnez le plus), « même si j’expérimente________, je m’aime et je m’accepte pleinement et complètement », « puis-je être gentil envers moi-même et me donner la compassion dont j’ai besoin », « je t’aime et je serai toujours là pour toi », « puis-je être en bonne santé, heureux, en paix, puis-je vivre ma vie avec grâce et dans l’amour bienveillant pour moi-même, les autres et toute la création organique ». N’hésitez pas à en trouver d’autres. Répétez-les autant de fois que nécessaire.

 

Auteur : Mathias Loop, krystalstarcenter.com, inspiré des enseignements de l'Institut National pour l'Application Clinique de la Médecine Comportementale